La bourse de Paris en stagnation sans nouvelle majeure

La Bourse de Paris n’a nullement bougé ce lundi férié, très peu d’initiatives ont été prises par les investisseurs qui stagnent à -0,05%. Ce n'est pas le moment pour les placement argent.

L’indice du CAC 40 a cédé 2,23 points contre 4.497,86 points habituels. Le volume d’échange fut très faible soit 1,3 milliard d’euros. Cependant, le marché parisien a très vite retrouvé sa moyenne, vendredi, il affiche -0,08%.

Francfort a pris 0,24 % et Londres se trouve à 0,36 %, quant à Eurostoxx 50, on observe une stagnation à +0,06%.

En fin de matinée, la cote parisienne reflue au bénéfice d’un équilibre pour terminer sur des chiffres rassurants, soit 4.500 points. Ceci, car les arguments ne sont pas suffisants pour aller plus loin.

En ce qui concerne l’ouverture de la Bourse de New-York, rien n’est à craindre, cela n’a pas influé sur le marché existant. Beaucoup d’opérateurs sont notés absents, ceci est le constat de Daniel Larrouturou, qui est le directeur général délégué de Diamant Bleu Gestion. Ce dernier nous fait savoir que le marché avance avec des faibles volumes tout comme les jours précédents.

Wall Street se tient correctement, mais cela ne suffit pas à déclencher une hausse en Europe. Rien à rajouter avant la rencontre des banques centrales qui doivent avoir lieu cette semaine.

Cette nuit, les chiffres rapportés par le Japon s’avèrent plus que décevants, ceci confirme le ralentissement connu au deuxième trimestre en Europe et aux Etats-Unis. L’activité manufacture de la région de New-York s’assombrit en plein mois d’août, même si les chiffres rapportés n’ont pas d’incidence majeure dans le marché.

Bouygues se trouve recommandé pour des achats alors que Berenberg est plutôt du côté à conserver. OL Groupe bénéficie d’une aide de fonds provenant de chine et venant s’ajouter à son propre capital.

Le secteur parapétrolier reste bien orienté il est recommandé pour acheter des actions ! Ces chiffres vous aideront, si vous avez envie de devenir trader