Chute du cours du pétrole malgré de bons derniers jours

Où cela va-t-il s'arrêter ? Le prix du pétrole ne cesse d’augmenter, au dernier printemps on a enregistré le prix du baril à 50 dollars, une hausse qui est dramatique.

Le WTI, référence du baril qui doit être livré en septembre affiche un prix à 43,13 dollars, informations affichées lundi sur le New York Mercantile Exchange. Il s’agit de la première baisse enregistrée depuis le 25 avril. C’est peut être un bon début pour ceux qui veulent devenir trader

Quant à la référence européenne du brut pur (Brent de la mer du Nord) devant être livrée en septembre, nous observons sur l’intercontinental Exchange une baisse de 97 cents, soit le prix du baril à 44,72 dollars, il s’agit du prix le plus bas depuis le mois de mai. Vendredi dernier, ce fut la surprise, en effet le cours du Brent est descendu à 45,36 dollars. Épatant car il a suffi de deux mois et demi pour afficher un tel prix. Le WTI présentait mercredi un cours de 43,69. Ses nouveau chiffres laissent perplexe, attendons le mercredi pour vérifier les cours affichés par le département américain de l'Énergie, avant toute décision de placement argent.

La production a légèrement augmenté en Alaska, ceci à raison de 40 000 barils journaliers en plus. Ce fait engendre une hausse des réserves américaines, qui déprime les cours ce n’est pas le moment d'acheter des actions.

Le Nigeria organise des opérations de sabotage

Les Vengeurs du Delta du Niger! C’est ainsi que se font appeler un groupe de rebelles qui n’hésite pas à multiplier les attaques envers les infrastructures appartenant à des grands groupes pétroliers. Ces attaques ont un incidence directe, en effet la production pétrolière affiche une énorme baisse, la plus basse enregistrée ces 30 dernières années. Sa perte est évaluée entre 700 000 et 800 000 barils à la journée.