Placements : il est préférable de garder en portefeuille ses actions zone euro

Alors que la bourse français est à son plus haut niveau depuis 2008, de nombreux experts financiers se posent la question de savoir si il faut encore acheter des actions de la zone euro où si il ne faut pas penser à diversifier son portefeuille en achetant notamment des obligations qui devraient bientôt remonter suite à la hausse attendue des taux d'intérêt.

Selon les derniers chiffres publiés, les investissements dans la zone Euro et particulièrement en France devraient croître dans les prochains mois et les sociétés qui bénéficient d'une partie d’actionnariat public pourraient proiter de la conjoncture politique et économique française actuelle, tout comme les entreprises de la défense comme Dassault Aviation ou de la construction comme Vinci ou Eiffage qui profiteront des pharaoniques travaux pour la construction du Grand paris.

Une conjoncture économique qui s'annonce excellente pour la France et la Zone Euro.

Tous les économistes le disent, tous les indicateurs politiques et économiques sont au vert. En effet, l'élection d'Emmanuel Macron à l'élection présidentielle a rassuré les marchés et a consolidé l'Union Européenne, excluant ainsi une explosion de la zone euro. De plus, la croissance devrait augmenter plus rapidement qu'au États Unis, tout comme le Produit intérieur brut qui pourrait bien atteindre 2% à la fin 2017.

Enfin, on attend une baisse important du taux de chômage qui devrait s'accompagner de la création de plusieurs millions d'emplois au sein de la zone Euro. Toutes ces données permettent de comprendre l'intérêt d'un placement argent sur des actions françaises ou européennes dans les prochains mois.

Des perspectives de croissance qui surpassent les prévisions les plus favorables.

L'année 2016 avait été compliquée pour la zone euro qui avait souffert d'une fuite importante de capitaux d'environ 100 milliards de dollars et dont seulement 20 milliards était rentrés à la fin de l'année. Tout ceux qui souhaitent devenir trader le savent, il serait risqué de vouloir liquider ses actifs en actions dans la mesure où tous les experts prédisent des bénéfices supérieurs à 10% pour les deux prochaines années, avec des rendements qui devraient être supérieurs à 3% dépassant ainsi tous les rendements proposés sur les livrets réglementés.