Publicis grimpe à la bourse de paris suite à la recommandation de Deutshe bank

"Nous avons été neutres ou sceptiques sur Publicis pendant des années mais elle a maintenant notre préférence parmi les agences européennes". C'est cette affirmation des brokers de Deutsche Bank qui matérialise le passage de la recommandation de la banque allemande de "conserver" à "acheter" pour le titre de l'agence Publicis.

L'effet sur l'action de l'agence ne s'est pas fait attendre. Elle a en effet grimpé de 1.54% à 63.97€.

Publicis Group en quelques mots

Agence de communication française fondée en 1926, Publicis se positionne actuellement à la 3e place des principaux groupes de communication au monde de par son chiffre d'affaires. Côtée en bourse, elle opère dans un secteur aux prises avec des difficultés réelles. L'action Publicis, depuis le début de l'année connait un recul de 1.2%.

Les conséquences pour les boursiers.

Une action qui grimpe est une bonne nouvelle pour les traders. C'est souvent le signe de la bonne santé de l'entreprise et le moment opportun pour les investisseurs d'acheter ou vendre des titres car le rendement est meilleur.

Ces notions sont la base pour devenir trader. Le passé d'une entreprise et ses perspectives d'avenir ont un impact sur le cours de ses actions. Or, "Publicis apparaît en relative bonne position pour s'adapter tout en améliorant sa croissance et sa rentabilité et en augmentant les retours pour ses actionnaires", peut-on lire sur la note des analystes de la Deutsche Bank. Si on se base sur ce point de vue, acheter des actions Publicis est un placement argent assez judicieux.

De plus les brokers de cette banque révèlent que Publicis est bien placé pour affronter les défis qui attendent les agences de publicité tout en soulignant son objectif de cours, de 67 à 75 euros (soit +11,9%).

En sommes, la Deutsche Bank en venant en renfort à l'agence Publicis, lui apporte le crédit dont les investisseurs ont besoin. Dans le même temps, elle procède à la dégradation de sa recommandation pour WPP. Elle passe de "acheter" à "conserver". Cela baisse la valeur de ses actions de 0.26% à 1.549,5 pence à la Bourse londonienne.