Que s'est-il passé sur le marché de l'or à l'ouverture du marché londonien ?

On pourra toujours essayer de sécuriser au maximum les échanges sur les places financières cela sera cependant quasiment impossible à atteindre à 100% Les équipements et les programmes informatiques sont loins d'être d'un fonctionnement sans failles. Pannes et bugs sont désormais rejoints par les programmes de trading automatique qui peuvent souvent être des amplificateurs à désastres.

C'est sans doute ce qui s'est passé à l'ouverture des quotations sur l'or au marché de Londres. Un léger vent de panique a soufflé lorsqu'un ordre de vente énorme a perturbé le début de séance. Celui-ci a certainement été causé par un trader peu attentif ou par un programme qui s'est emballé. Comme quoi devenir trader c'est d'abord être observateur et méfiant.

Les faits

Quand on veut acheter des actions ou d'autres valeurs mieux vaut y réfléchir à deux fois.  A 9 heures lors de la première journée des quotations sur l'or de la semaine, la place de Londres a émis à la vente un ordre équivalent à 1,8 million d'onces de métal fin sur les futurs new-yorkais (Comex). Cet ordre d'un montant encore rarement enregistré a aussitôt entraîné une micro-chute très rapide des cours. Avec une once à environ 1.240$, l'ordre représentait plus de 2,2 milliards de dollars soit environ 2 millards d'euros ! Le rachat des positions vendeuses a permis de rapidement stopper la chute du cours de l'or.

Que faut-il en penser

Heureusement que ce problème n'était pas dû à un acte malintentionné. En effet les places de marché ont du soucis à se faire au niveau de la sécurité. Tôt ou tard des hackers, s'ils ne l'ont pas déjà fait, vont s'introduire sur les réseaux de la finance. On peut s'assurer que les banquiers de tous pays en ont conscience rien qu'en observant leur intérêt pour le blockchain.

Ce système hérité de la monnaie virtuelle BitCoin procure une sécurité quasi-inviolable lors d'un placement argent. Il y a aussi fort à parier que les pirates tenteront forcément un DoS, attaque simple mais très handicapante sur les serveurs, et qui pourrait bloquer les marchés pendant plusieurs jours.