La crise des emprunts frappe la Chine de plein fouet

On n'en parle pas assez mais ces dernières années les banques centrales internationales ont tout fait pour pousser le crédit dans les différents pays en crise, l'abaissement des différents taux directeurs était le but avoué de la manoeuvre. La Chine voit maintenant le boomerang lui revenir en pleine figure....

En effet, avec le ralentissement de l'économie chinoise, se sont des centaines de milliers de personnes qui se voient confrontées au surrendettement, la classe moyenne a profité des taux bas pour s'endetter et mener un train de vie à l'européenne, un train qui pourrait leur être fatale suite au ralentissement de l'économie de l'empire du milieu au profit de ses voisins et qui pourrait par la même occasion renverser une nouvelle fois l'économie mondiale. Car cette classe moyenne s'est lancée corps et âmes dans le développement de leur pays via la création de milliers de petites entreprises qui actuellement sont en grandes difficultés et peine à trouver les ressources intérieures suffisantes que pour se suffire à elles-même

Actuellement en Chine les défauts de paiement se multiplient et laisse les banques devant des déficits qu'ils ne pourront bientôt plus assumer, en effet, afin d'éviter que cela ne paraissent dans les bilans des banques chinoises, celles-ci évitent de les y indiquer, se contentant de les comptabiliser pour leur valeur faciale et donc de fait diminuer leurs endettements qui les obligeraient à augmenter leurs fonds propres conformément aux obligations internationales. Cette manipulation comptable, pose d'énormes soucis actuellement et ne rassure pas les investisseurs quand à la santé financière de la Chine pour le moment.

Placer son argent en Chine est donc actuellement devenu très risqué, même si les banques chinoises n'ont normalement pas titrisés ces emprunts, l'effet domino pourrait provoquer une chute complète de leur économie. A contre courant, l'on apprend que le moteur de recherche Baidu, leader du marché chinois de la recherche sur internet, est en contact avancé afin de développer une banque en ligne qui permettrait aux internautes chinois de pouvoir payer directement après une recherche auprès du fameux moteur de recherche. Les nouvelles technologies seront peut être l'échappatoir de la Chine qui devra se reprendre dans les plus brefs délais avant que ces emprunts toxiques ne touchent toute son économie.