Voitures électriques : bientôt une banalité grâce à Tesla ?

Dans son geste pour la planète, Tesla a décidé de laisser sa technologie accessible à tous gratuitement. Récemment, le PDG du groupe, Elon Musk, a annoncé l’initiative du groupe à rendre ses brevets disponibles gratuitement pour les autres constructeurs afin d’encourager le développement des voitures électriques dans le monde. Elon Musk espère convaincre les grands constructeurs automobiles à s’engager davantage dans le développement des voitures moins polluantes et estime qu’une plateforme commune pour ces nouvelles technologies serait bénéfique, non seulement pour Tesla mais également pour les autres constructeurs des véhicules électriques ainsi que pour notre planète.

Une véritable réforme des brevets

Une telle décision se présente comme une révolution mondiale des brevets, non seulement pour les constructeurs des véhicules mais également pour l’économie mondiale qui, en se tournant vers les énergies renouvelables, pourrait se détourner lentement des puissants lobbies du gaz, du charbon et du pétrole.

Perspectives pour un monde meilleur

Une telle décision soulève des questions quant à la véritable intention de Tesla. En effet, pourquoi le fabricant des voitures de luxe laisserait-il profiter ses concurrents directs ou indirects des avancées technologiques réalisées par le groupe ? La réponse d’Elon Musk est claire : essentiellement, il veut éviter toute ressemblance entre le marché des véhicules électriques et celui des smartphones ou du web où l’innovation est constamment menacée par les poursuites judiciaires en matière des brevets. Il croit fermement que les sociétés dépensent trop d’énergie dans les brevets qui freinent le progrès. En rendant la propriété intellectuelle disponible, Tesla pense non seulement booster le développement des véhicules électriques mais également attirer les meilleurs talents de la technologie. Les ingénieurs sauront que leur travail aura un impact énorme pour l’industrie et pour l’environnement, et cela ne pourra que les motiver. Parallèlement, cela va forcément plaire aux investisseurs et actionnaires audacieux.