Yahoo ! : à quand des bonnes nouvelles ?

Yahoo !, le géant américain des services sur Internet, a publié cette semaine des résultats du deuxième trimestre plus mauvais que prévus. La directrice générale du groupe, Marissa Mayer, qui tente depuis des mois de redresser la barre de Yahoo !, reconnait que ces résultats ne sont « pas satisfaisants ». Le chiffre d’affaires a reculé de 4% à 1,08 milliard de dollars au cours du deuxième trimestre, contre une progression de 1% enregistrée au cours des trois premiers mois de l’année. Cette diminution est notamment attribuée à la baisse de 8% de recettes publicitaires diffusées sur les sites du groupe.

Une relance difficile

Malgré les efforts de Marissa Mayer pour relancer la croissance du groupe, Yahoo ! semble avoir du mal à décoller. D’après ses dires, sa priorité reste une croissance durable à long-terme et cela risque d’être long à mettre en place, notamment à cause des années de sous-investissements chroniques dans les produits au cœur de l’activité.

Depuis son arrivée, il y a deux ans, à la tête du groupe, elle a remanié plusieurs services clés et acheté plusieurs startups dans le but d’enrichir les produits de Yahoo ! et de recruter des talents. Les effectifs du groupe ont grimpé alors de 5% en un an, à environ 12.000 salariés fin juin. Mais les résultats trimestriels et le chiffre d’affaires restent décevants, avec un bénéfice net en baisse de 19%, à 270 millions de dollars.

Microsoft dépasse Yahoo ! dans la publicité numérique

Évincé par Facebook l’an dernier de la deuxième place (après Google) au classement global de la publicité numérique, Yahoo ! sera probablement relégué cette année au quatrième rang par Microsoft. Le marché de la publicité numérique croît de 16,7% en moyenne et Microsoft, qui affiche une croissance avec 20% (soit 2,63 milliards d’euros de revenus publicitaires), risque bien de dépasser légèrement et pour la première fois Yahoo !. Selon les projections 2014 d’eMarketer, Yahoo ! va perdre des parts de marché et devra se contenter seulement de 2,52% des recettes publicitaires (contre 2,86% l’an dernier). Microsoft va donc dépasser le groupe avec 2,54%, Facebook atteignant 7,79% et Google, le leader incontournable de ce secteur, se trouvant en tête du classement avec 31,45%. L’intérêt croissant des publicitaires pour les plateformes mobiles expliquent la progression des trois premiers dans le classement.

Introduction en Bourse d’Alibaba

Du fait de sa participation d’environ 24% dans le groupe Alibaba, l’action Yahoo ! bénéficie depuis plusieurs mois d’une prime en Bourse. Mais la situation risque de changer du fait qu’Alibaba prépare également son introduction en Bourse. Même si le groupe compte conserver une participation plus importante que prévue jusqu’ici afin de pouvoir continuer de profiter de la croissance d’Alibaba, Yahoo ! sera obligé de vendre une partie de ses actions Alibaba. Yahoo ! promet de reverser à ses actionnaires au moins la moitié des recettes de l’opération, ce qui devrait représenter plusieurs milliards de dollars. Mais si Yahoo ! ne parvient pas à relancer sa croissance d’ici là, la diminution de la participation dans Alibaba pourrait porter un coup sévère au groupe à la Bourse.